Produire la connaissance au sein des Nations Unies

par Imène Torkhani

Le CEPSI a eu le plaisir de recevoir Aurel Niederberger, post-doctorant au CIPSS de l’Université de McGill, qui a présenté sa recherche sur les rapports de pouvoir dans la production de connaissances des experts au sein du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Niederberger s’interroge en particulier sur l’émergence de connaissances au sein d’une gouvernance globale « chaotique » et en constante évolution.

Continuer la lecture de Produire la connaissance au sein des Nations Unies

Du multilatéralisme au volontarisme

par Félix Larose-Tarabulsy

Dans les années 1980, on parlait de crise du multilatéralisme. Plusieurs remettaient en question l’efficacité de l’ONU et certains États semblaient même considérer de se retirer de l’organisation. Pourtant, nous voici en 2017 et l’ONU a plus de membres, détient un plus grand budget et possède un champ d’action plus étendu qu’à n’importe quel autre moment de son histoire. Bonne nouvelle pour l’ONU, certes, mais ce qui a permis à l’organisation de croître malgré cette période de crise a aussi engendré d’importantes conséquences sur l’organisation et sa gouvernance.

Continuer la lecture de Du multilatéralisme au volontarisme

Catherine Weaver « The shadow of Bretton Woods’ future »

par Flora Pidoux

Catherine Weaver est professeure titulaire en Affaires Publiques à l’Université du Texas à Austin. Après plusieurs années dédiées à des projets sur le terrain, elle revient, avec le papier présenté lors de la conférence à ses anciens sujets de prédilection : la gouvernance économique internationale, et plus particulièrement la Banque Mondiale et le Fond Monétaire International. Prof. Catherine Weaver est notamment connue pour son ouvrage « The Hypocrisy Trap : The World Bank and the Poverty of Reform » où elle détaille, entre autres, le concept de culture organisationnelle.

Continuer la lecture de Catherine Weaver « The shadow of Bretton Woods’ future »